LPPR : la sape du service public de l’enseignement supérieur et de la recherche

Déclaration des représentants
de la confédération FO, FNEC-FP FO et FO ESR au CNESER du 12 juin 2020

Madame la Ministre, Mmes et MM. les membres du CNESER,

Nous tenons tout d’abord à dénoncer le procédé qui consiste à essayer de faire passer au pas de charge un projet de loi aussi important qu’il est décrié, alors même que la situation d’exception engendrée par l’état d’urgence sanitaire n’est pas totalement levée. Le CNESER est convoqué en urgence, initialement en visioconférence seulement, alors que ce ne sont pas moins de 210 pages de documents qui étaient à examiner en 5 jours. C’est faire bien peu de cas de la représentation du CNESER et c’est afficher un incontestable mépris pour l’ensemble des collègues ici représentés. Or, il faut le rappeler, les collègues sont massivement pour l’abandon du projet LPPR, comme leurs grèves, leurs mobilisations et prises de positions très nombreuses, jusqu’au jour même du confinement, l’ont amplement démontré.


Prime exceptionnelle Covid

Au MESRI comme dans les autres ministères :
le MÉPRIS de tous les personnels

Les critères d’attribution de la "prime exceptionnelle COVID" aux personnels de l’enseignement supérieur, de la recherche et des CROUS ont été présentés par la Direction Générale des Ressources Humaines (DGRH) du MESRI lors d’une réunion avec les syndicats (4 juin 2020).


FO ESR demande la réouverture immédiate des universités et que la rentrée universitaire se fasse en présentiel

La période de « confinement » que nous venons de vivre a été rendue indispensable pour faire face à la pandémie, du fait de l’incurie des pouvoirs publics en termes de masques et de tests. Dans les universités, pour assurer la fin des enseignements de ce semestre, des palliatifs se sont généralisés pour maintenir un contact avec les étudiants : enseignement à distance, et tenue des examens à distance.


Etudiants étrangers hors-Schengen :

FO ESR refuse le chantage au télé-enseignement
Accueil de tous les étudiants acceptés dans les Universités !

Dans sa campagne pour généraliser l’enseignement à distance, le Ministère utilise la situation des étudiants étrangers pour forcer la main aux équipes enseignantes.

Il serait impossible d’accueillir des étudiants étrangers à la rentrée ? Mensonge !


L’Université dissoute dans le « distanciel » : réouverture des universités !

La ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation a déclaré aux médias que les cours à distance pourraient continuer à la rentrée : ce qui n’était que transitoire pourrait devenir pérenne. Des universités annoncent d’ores et déjà une reprise en distanciel à partir de septembre.

Avec l’épidémie, nous avons été obligé d’accepter le télé-enseignement, le télétravail, de façon impromptue et sans aide d’ailleurs ni du Ministère ni des établissements. Après deux mois de confinement, l’urgence est que les cours, la recherche, la vie de l’Université reprennent !