Suivi de carrière des enseignants-chercheurs : le ministère doit le suspendre et ne pas ouvrir l’application ALYA le 25 mars

Fin janvier 2017, les organisations (CGT FERC Sup - QSF - SNESUP FSU - SNPREES-FO - SUD Education – SupAutonome-FO) qui se sont exprimées [1] sur la procédure de "suivi de carrière" et sur l’atteinte qu’elle risque de porter aux libertés académiques ont appelé conjointement les sections du CNU à faire connaître aux collègues relevant de leur section la position qu’elles adopteraient face à la demande ministérielle de mise en œuvre du "suivi de carrière".


Mobilisation 21 Mars
Non à la marche forcée vers les fusions

Les organisations signataires appellent tous ses syndicats à participer au rassemblement à partir de 12h30 à l'angle de la rue Clovis et de la rue Descartes, pendant le CNESER pour refuser les fusions et regroupements d'établissements.

Ces fusions visent des objectifs précis :


Compte rendu FO du CTMESR du 21 février 2017

Ce comité technique ministériel avait à ordre du jour l’examen du projet de décret mettant en œuvre PPCR aux corps de catégorie A : ITRF, personnels des bibliothèques, ITA et chercheurs.


PPCR, l’envers du décor :
blocage des rémunérations, renforcement des contournements de l’HDR,  formatage pédagogique des nouveaux collègues, attaques contre le statut

Ce CTU avait pour finalité principale d’examiner les modifications du décret 84-431 qui fixe les statuts des corps des maîtres de conférences et professeurs, en particulier en ce qui concernait la transposition de PPCR « parcours professionnels, carrières et rémunérations » à ces corps.


Déclaration préalable au CTMESR

La « transposition » de PPCR dans l’ESR fait partie d’un ensemble de mesures qui n’ont pas recueilli l’accord des organisations syndicales majoritaires dans la fonction publique et ne peuvent donc être qualifiées de « protocole ». Avec la FGF-FO et la FNEC FP-FO, Le SNPREES-FO et Supautonome-FO condamnent le passage en force du gouvernement, qui a décidé d’appliquer ce protocole minoritaire.