Pour stopper le projet Macron-Delevoye sur les retraites : 
mobilisons-nous à partir du 5 décembre pour défendre nos régimes de retraite,
la solidarité entre les générations et pour obtenir de nouveaux droits !

Sous couvert d’uniformiser les systèmes de retraite, le projet Macron-Delevoye est construit sur un principe central : la part des dépenses de retraite du pays ne doit pas dépasser 14% du PIB quels que soient les besoins et la démographie.


Frais d’inscription dans l’enseignement supérieur : le Conseil constitutionnel consacre le principe de gratuité

Dans le cadre de la hausse des frais d’inscription des étudiant•e•s étranger•e•s mise en place par la ministre de l’enseignement supérieur, le Conseil constitutionnel est ainsi amené à se prononcer dans le cadre d’une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) sur l’existence et la portée du principe de gratuité de l’enseignement supérieur public tel qu’il est consacré par le treizième alinéa du préambule de la Constitution de 1946, intégré au bloc de constitutionnalité.


Le nouveau “contrat social”
au ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche :

Mutations et promotions à la tête du client !

Jusqu’à maintenant, les décisions de l’employeur concernant la carrière des fonctionnaires (mutations, avancement,…) sont contrôlées par les organisations syndicales siégeant dans les commissions administratives paritaires (CAP).

Mais la loi de Transformation de la Fonction publique, publiée au mois d’août, va bouleverser tout cela.


Congé pour projet pédagogique : reconnaissance ou entourloupe ?

Alors que la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche lançait il y a plus d’un an la concertation sur la reconnaissance de l’engagement pédagogique des enseignants-chercheurs, l’arrêté créant le congé pour projet pédagogique a été signé par la ministre le 30 septembre 2019.

Dans la concertation, ce nouveau congé avait été présenté comme un équivalent des CRCT, mais destiné à la mission d’enseignement, ce qui doublerait les CRCT.


PROJET DE LOI DE PROGRAMMATION DE LA RECHERCHE

FO ESR a eu raison de ne pas cautionner l’opération du gouvernement :
les rapports des commissions nommées par le 1er ministre sont entièrement dirigés contre nos statuts.

Depuis plusieurs mois, les personnels de la recherche et de l’enseignement supérieur ont été invités par les directions des établissements publics de recherche à contribuer aux rapports de trois groupes de travail destinés à préparer une future "loi de programmation de la recherche".