Personnels des CROUS

Fonctionnarisation = destruction de nos droits et acquis !

FO a toujours demandé la fonctionnarisation des personnels CROUS, c’est pourquoi nous avons participé à toutes les réunions à ce sujet qui ont eu lieu ces derniers mois.

Mais FO n’a jamais accepté un recul des droits des salariés.


Appel Commun aux sections CNU

CGT FERC Sup -  QSF - SNESUP FSU - SNPREES - SUD Education - SupAutonome-FO

L'ensemble des organisations signataires de cet appel se sont récemment exprimées sur la procédure de "suivi de carrière" et sur l'atteinte qu'elle porte aux libertés académiques (voir les liens ci-dessous vers les différents communiqués).


La transposition du protocole PPCR répond-elle aux revendications ?

Chercheurs et ingénieurs

Assistants ingénieurs

La revalorisation en début de carrière, pour les lauréats du concours AI, produira un effet limité avec l’allongement des durées des premiers échelons. La durée du grade passant de 30 à 32 ans, la création tardive (2019) d’un échelon supplémentaire ne rapportera à cet horizon que 14 points en sommet de grille si on enlève l’effet de transfert primes-points (9 points).


La transposition du protocole PPCR répond-elle aux revendications ?

Corps de catégorie A ITRF et de Bibliothèques

Assistants ingénieurs

La revalorisation en début de carrière produira un effet limité avec l’allongement des durées des premiers échelons. La création tardive (2019) d’un échelon supplémentaire ne rapportera à cet horizon que 14 points en sommet de grille si on enlève l’effet de transfert primes-points (9 points).


NON, PPCR n’est pas ce que les personnels revendiquent et sa transposition dans l’ESR non plus !

Le ministère a présenté le 12 janvier 2017 les mesures de transposition du protocole Parcours Professionnel Carrière et Rémunérations ou PPCR aux corps de catégorie A de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Le Ministère, comme il l'avait fait pour les corps de l'Education nationale, avait choisi ses interlocuteurs, discutant à part et préalablement avec les « signataires » (UNSA, CFDT, FSU) et le SNPTES, ce à quoi FO, 1e organisation de la fonction publique d’Etat, s'est toujours opposée, qui plus est alors qu'il n'y a eu aucun protocole signé. En effet, les signataires ne représentant pas la majorité (règle fixée par le gouvernement), c’est le premier ministre d’alors, M. Valls, qui est passé outre en décidant que ce plan serait appliqué unilatéralement par le gouvernement.