Circulaire sur la procédure APB :
les « capacités d’accueil » ou la sélection généralisée à l’entrée à l’université !

Le 24 avril a été publiée au journal officiel une circulaire qui définit les « règles et les procédures d'admission en première année de licence ou en première année commune aux études de santé » pour tous les candidats enregistrés dans le portail APB (Admission Post-Bac), c’est-à-dire tous les lycéens qui passent le baccalauréat cette année. Cette circulaire prévoit la mise en œuvre d’un classement des bacheliers, en fonction de plusieurs critères, qui peuvent être cumulatifs : réussite au baccalauréat dans la même académie que la licence demandée, rang selon lequel le bachelier a classé la licence demandée parmi l’ensemble des formations de licence qu’il demande, puis rang parmi l’ensemble des formations post-Bac qu’il demande, enfin situation matrimoniale ou familiale des bacheliers.


« Suivi de carrière » : il n’est pas appliqué partout… la bonne décision, c’est de ne l’appliquer nulle part !

Le « suivi de carrière », première étape d’un contrôle hiérarchique et bureaucratique des carrières des universitaires se poursuit pour les établissements de la vague C, même si devant les multiples réactions le Ministère a réduit la portée du dispositif. La clôture de l’application destinée à servir de support au « suivi de carrière » a été repoussée du 20 au 27 avril 2017 avec de multiples pressions exercées dans les établissements concernés pour « racoler » au maximum ceux qui auraient oublié la procédure et éviter un fiasco. Mais de nombreux collègues ont choisi de traiter cette procédure par le mépris et de ne pas contribuer à leur propre mise sous tutelle par le Ministère et les chefs d’établissements.


FONCTIONNARISATION DES PERSONNELS OUVRIERS (CROUS)
PROTOCOLE D’ACCORD : POURQUOI FO DIT NON !

Le 4 mai dernier, dans la précipitation de l’entre-deux tours de l’élection présidentielle, le Ministère et le CNOUS ainsi que 3 organisations syndicales (CGT, CFDT et FSU), ont signé en catimini un protocole d’accord détaillant les conditions de la fonctionnarisation des Personnels Ouvriers, rendue possible par le Décret du 29 mars 2017.


Avec Force Ouvrière, résister pour défendre nos statuts nationaux, rétablir les financements récurrents et l’évaluation scientifique par les pairs

•  L’ANR favorise-t-elle les évaluations incohérentes ?


M. Emmanuel Giannesini
Président du CNOUS

Monsieur le Président,

Nous avons pris connaissance de votre message à l’ensemble des personnels des CROUS. Vous informez les personnels de la publication du décret qui retire les personnels ouvriers des CROUS de la liste des emplois pouvant être confiés à des non-fonctionnaires, avec une date d’effet au 31 mars 2018.