Le RIFSEEP,
on n’en veut toujours pas dans notre ministère !

Lundi 10 avril, à quelques jours du premier tour des élections, le ministère a convoqué un comité technique (CTMESR) pour tenter d’imposer à toute force la mise en place du RIFSEEP dans nos organismes et nos universités pour les ITRF et les ITA… alors que le gouvernement n’a pu l’imposer pour l’instant qu’à une minorité d’agents de la Fonction Publique.


Le ministère veut imposer le passage au RIFSEEP pour les ITRF et les ITA lors du CTMESR du 10 avril 2017

Les personnels n’en veulent toujours pas !

Le ministère convoque un Comité Technique Ministériel (CTMESR) le 10 avril auquel sera soumis un arrêté d’adhésion des ITRF et des ITA au RIFSEEP, le nouveau régime indemnitaire. Les textes transmis aux organisations syndicales prévoient un passage au RIFSEEP le 1er septembre 2017.


Non à la destruction des acquis des PO par cette « Fonctionnarisation » et son projet de protocole CNOUS !

Depuis des années, Force Ouvrière a revendiqué la fonctionnarisation des Personnels Ouvriers (PO) des CROUS :

Ce qu’on nous présente comme une réponse à notre revendication est en fait un recul social pour tous les personnels des CROUS.


Suivi de carrière des enseignants-chercheurs : le ministère doit le suspendre et ne pas ouvrir l’application ALYA le 25 mars

Fin janvier 2017, les organisations (CGT FERC Sup - QSF - SNESUP FSU - SNPREES-FO - SUD Education – SupAutonome-FO) qui se sont exprimées [1] sur la procédure de "suivi de carrière" et sur l’atteinte qu’elle risque de porter aux libertés académiques ont appelé conjointement les sections du CNU à faire connaître aux collègues relevant de leur section la position qu’elles adopteraient face à la demande ministérielle de mise en œuvre du "suivi de carrière".


Mobilisation 21 Mars
Non à la marche forcée vers les fusions

Les organisations signataires appellent tous ses syndicats à participer au rassemblement à partir de 12h30 à l'angle de la rue Clovis et de la rue Descartes, pendant le CNESER pour refuser les fusions et regroupements d'établissements.

Ces fusions visent des objectifs précis :