FO appelle les Chercheurs titulaires et non-titulaires à la mobilisation
pour le retrait des ordonnances Macron contre le Code du Travail

Le SNPREES-FO a pris connaissance des dispositions que le gouvernement entend faire passer par ordonnances.

Au-delà des effets d’annonce du gouvernement après des concertations qui avaient la particularité de ne discuter sur aucun projet écrit, le texte des ordonnances est là. Bien que « les négociateurs de la confédération se soient battus, repoussant un certain nombre de dispositions gouvernementales ou patronales (…) nombre d'éléments constituent aujourd'hui une régression sociale et sont en tant que tels inacceptables » (déclaration du 4 septembre 2017 de la Commission Exécutive Confédérale Force Ouvrière).


Abandon du Rifseep, maintien du statut,
non à l'inversion de la hiérarchie des normes,
retrait des ordonnances Macron !

Le ministère a fait paraître le 27 juillet, en plein été, l’arrêté d’adhésion des personnels ITRF et des ITA au nouveau régime indemnitaire, le RIFSEEP, pour une application au 1er septembre. Il l’a fait après avoir été contraint de différer la mise en œuvre du RIFSEEP sous la pression de la mobilisation des personnels. Il l’a fait alors que le CTMESR du 10 avril ne s’est pas prononcé valablement sur l’arrêté, contrairement à ce qui est écrit dans les visas de l’arrêté.


Nous sommes tous concernés : étudiant.e.s, salarié.e.s du public et du privé, retraité.e.s...
Tous ensemble le 12 septembre disons :
NON à la loi travail XXL et la politique antisociale du gouvernement Macron.

Les organisations soussignées appellent les étudiant.e.s et le personnel de l’Enseignement Supérieur et la Recherche à se mettre en grève et à manifester le 12 septembre pour revendiquer de meilleures conditions de travail et de rémunération, en se joignant aux cortèges contre la « loi travail XXL » qui seront organisés partout en France et en rendant visibles leurs revendications. Cette journée doit être l’occasion pour les agents publics de protester avec les salarié.e.s du secteur privé contre les politiques qui s’appliquent à l’ensemble du pays, et vont dégrader les conditions d’emploi des salarié.e.s du secteur privé comme du secteur public, ainsi que leurs rémunérations, y compris celles des retraité.e.s.


Suppression annoncée du CNU : nous serons vigilants !

2007-2017 : les dix années d’« autonomie » des Universités se soldent par un bilan catastrophique. Une note d’analyse de la Cour des comptes du 31 mai dernier souligne que 15 Universités sont dans une situation budgétaire préoccupante, tandis que, dans les classements internationaux, nous reculons inexorablement.


Intervention de la FNEC FP-FO lors de la réunion de concertation du 17 juillet 2017 sur la réforme de l’entrée en premier cycle

Madame la Ministre, vous avez souhaité nous réunir pour une concertation sur une réforme de l’entrée en premier cycle universitaire.

Avant d’aborder ce sujet, la FNEC FP-FO aimerait que vous vous exprimiez sur la situation pour cette rentrée universitaire à l’issue de la troisième phase d’APB. 87 000 candidats n’ont toujours pas de propositions dont plus de 9700 avec comme premier vœu une filière non sélective.