CNESER du 18 juin 2018

FO ESR défend les diplômes nationaux et le monopole de la collation des grades

Le ministère ayant différé la présentation de son projet d’arrêté relatif à la licence (en application de la loi ORE), l’examen de celui-ci a été supprimé de l’ordre du jour de ce CNESER. Il devrait être examiné lors d’un CNESER qui aura lieu en juillet, ce qui rend presque impossible la mise en ouvre de la réforme de la licence dès la rentrée 2018. C’est un premier résultat tangible de la résistance exprimée par les personnels avec leurs organisations syndicales, dont FO, à la loi ORE et à ses conséquences.


Non au plan "NoctamBU+ Dimanche à Paris"

Une étude réalisée par le cabinet Six&Dix pour l’ADBU sur la période 2013-2016 révèle que dans les BU françaises le nombre de personnels (en Equivalent temps plein) pour 1000 étudiants est en baisse de 6%. Avec 3,8 ETP pour 1000 Etudiants la France est largement en deçà de la moyenne européenne qui se situe à 5 ETP pour 1000 étudiants.


Entretiens professionnels :
individualisation contre les garanties statutaires

La période des entretiens professionnels est en cours avec son cortège de dysfonctionnement et les mêmes désillusions des agents :


« Référentiel métier » des enseignants-chercheurs :
vers l’accroissement des tâches non statutaires
et des non-titularisations des maîtres de conférences stagiaires

Les représentants de la FNEC-FP FO et de FO ESR (SupAutonome-FO et SNPREES-FO) se sont rendus à la nouvelle réunion organisée par le ministère à propos du « référentiel métier des enseignants-chercheurs ». Ce référentiel est mis en œuvre dans le cadre de l’agenda social de l’enseignement supérieur et de la recherche, dans lequel FO refuse de s’inscrire. L’une des conclusions de la réunion serait une réintitulation du « référentiel » en « fiche métier » ou « guide métier » ou « repères communs » des enseignants-chercheurs.


CROUS :
Le SNPREES-FO a été reçu par le DGRH du ministère

Le 4 mai 2018, M. Edouard Geffray, Directeur Général des Ressources Humaines, a reçu FO, accompagné de Mme Annick Wagner (DGRH C) et de M.Thierry Delanoë (DGRH C1).

En début de réunion, le ministère nous a indiqué que les syndicats signataires du protocole d’accord du 4 mai 2017 seraient reçus dans le cadre du comité de suivi du protocole et que ce comité de suivi existera jusqu’à la fin du chantier réglementaire de la fonctionnarisation, sans doute jusqu’à l’été. FO a réaffirmé son opposition à ces réunions qui excluent certains syndicats.