Intervention FO ESR lors de la manifestation pour l’abandon de la LPR du 13 octobre

Aujourd'hui nous sommes à nouveau rassemblés à l'appel de nombreuses organisations de personnels et d'étudiants pour exiger l'abandon du projet de loi de programmation de la recherche (LPR).

Ce gouvernement s’obstine à vouloir faire passer cette loi destructrice, qui détruit la liberté de recherche, qui institutionnalise la précarité par la contractualisation généralisée et qui détruit les statuts des personnels.


Protocole d’accord sur les rémunérations et les carrières accompagnant la loi de programmation de la recherche (LPR)

Le 5 octobre le ministère a fait parvenir aux syndicats de l’enseignement et de la recherche (ESR) un projet de protocole d’accord relatif à l’amélioration des rémunérations et des carrières dans le cadre du projet de loi de programmation de la recherche (LPR, ex LPPR).

FO ESR demande l’abandon du projet de protocole d’accord comme il demande l’abandon de la LPR à laquelle ce projet est lié.


Protocole d’accord sur les rémunérations et les carrières :
BIATSS : Travailler plus pour gagner moins !

En novembre 2019 la ministre F. Vidal confirmait son intention d’augmenter significativement le temps de travail des BIATSS contre des mesures de revalorisation « en lien avec les chantiers d'ensemble de la LPPR ».

L’augmentation du temps de travail (inscrite dans la loi de transformation de la fonction publique) commence à se mettre en place dans certains établissements. Les personnels de l’Université de Paris viennent de se voir imposer une augmentation de leur temps de travail de 2h30 par semaine.


Crise sanitaire : Plutôt que de fournir les moyens humains et matériels le gouvernement préfère restreindre les capacités d’accueil des universités

Le 5 octobre, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Mme Vidal, demande à tous les établissement d’enseignement supérieur de limiter à 50 % la capacité d’accueil des lieux d’enseignement, des bibliothèques, des lieux de restauration situés en zones d’alerte renforcée ou maximale.

La ministre demande également aux établissement de garantir la continuité pédagogique. Les personnels comme les étudiants savent que ce ne sont que des mots, ils savent que malgré les efforts de chacun la qualité de l’enseignement ne peut pas être la même qu’en présentiel.


Après le passage à l’assemblée nationale, c’est au sénat de se prononcer sur
le projet de loi de programmation de la recherche (LPR)

La LPR tourne le dos aux revendications
des personnels et des étudiant·es, elle doit être abandonnée !

La crise sanitaire exige des moyens immédiats dans l’enseignement supérieur et la recherche

La crise sanitaire et la rentrée historique que nous vivons mettent encore davantage en lumière le sous-financement chronique de l’enseignement supérieur et la recherche (ESR). L’urgence est à l’amélioration des conditions de travail des personnels et d’études des étudiant·es, au soutien de la recherche et des formations et non à faire passer une loi destructrice pour le service public de l’ESR.