Longue vie à FO ESR !

Les élections professionnelles sont passées, FO conserve sa représentativité ministérielle, nationale et de ce fait dans tous les établissements de l’ESR. FO reste la première organisation dans la Fonction Publique de l’Etat. Nous pouvons maintenant consacrer toute notre énergie à la défense des revendications et au renforcement du syndicat, à la fois en terme de nombre de syndiqués et de nouvelles implantations.

La situation sociale est extrêmement tendue. D’année en année, la situation des salariés, des retraités, des jeunes et de nombreuses couches de la population se dégrade. Dans notre secteur comme ailleurs, l’action de FO avec les personnels a aidé à gagner du temps, à bloquer certaines réformes comme celle sur l’évaluation des enseignants-chercheurs ou à faire échouer certaines attaques, en particulier des fusions d’universités.

Mais les reculs sociaux se poursuivent, et le ras-le-bol est tel qu’il a débouché sur une crise sociale sans précédent. Le gouvernement a montré sa peur en reculant sur certains points. Mais il reste sourd sur l’essentiel, il répond par le renforcement des mesures de répression et les tentatives d’enfumage et il maintient le cap des réformes régressives pour 2019, en particulier la réforme des retraites.

Une indication de son entêtement à répondre positivement à toutes les demandes du patronat : le 30 décembre, il fait publier un décret qui s’attaque aux chômeurs, pour les contraindre à accepter n’importe quel travail.

Dans ce contexte, nous devons être en ordre de bataille. Le congrès de fusion du SNPREES-FO et de SupAutonome-FO des 12 et 13 mars sera une étape importante pour le renforcement de FO dans l’enseignement supérieur et la recherche. Le congrès de fusion sera précédé le 11 mars par le congrès du SNPREES-FO qui discutera du rapport d’activité (pages 2 à 9 du Journal) et qui devra prendre la décision de fusionner avec SupAutonome-FO.

La fusion de nos deux organisations en une seule est un pas en avant important. Cette fusion doit également se réaliser dans les départements pour mettre en place partout des bureaux syndicaux FO ESR.

Longue vie à FO ESR !
Gilles Bourhis, secrétaire général.