NON À L’ENTRETIEN D’ÉVALUATION
IL FAUT QUE ÇA S’ARRÊTE

Quels dégâts, quelles victimes ?

Depuis 2004, les personnels ITRF, administratifs des CROUS, puis AENES et des Bibliothèques, ont été mis sous le carcan des « Entretiens Professionnels Individualisés » (EPI). Le rôle de ces entretiens s'est amplifié depuis l'arrêté du 18 mars 2013 qui en fait l'instrument central pour la carrière.

  • Mise en concurrence des personnels à tous les niveaux.
  • Méthode « objectifs-résultats » mettant les personnels en position permanente de justification.
  • Recours, affrontements, dépressions, harcèlement, oppression, pourrissement des rapports dans les services : on connait suffisamment ces méthodes qui ont donné des résultats dramatiques dans le privé ou à France Télécom, avec les vagues de suicides et de suppressions d’emploi, et qui pénètrent maintenant le public avec les mêmes résultats.

Quels objectfs ?

  • La remise en cause des statuts
  • L’arbitraire dans les promotions, avancement d'échelon, liste d’aptitude, tableau d'avancement
  • La rémunération au mérite
  • L’arbitraire dans les systèmes de primes
  • L’individualisation et l’isolement des personnels

Comment en finir ?

De nombreux comités techniques d’établissement ont pris position contre la mise en place des entretiens individuels d’évaluation. Ces avis n’ont jamais été pris en compte. Avec le SNPREES-FO nous vous appelons à signer cette pétition pour :

  • Exiger du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR) l’abrogation et l’abandon de toutes les mesures d’applications des EPI et de leur prise en compte dans la carrière, la rémunération, les primes et les sanctions.
  • Exiger le retour aux règles du Statut Général de la Fonction Publique d’Etat par abrogation du décret 2010-888 du 28 juillet 2010 ainsi que les décrets, arrêtés et circulaires afférents.


Télécharger le PDF, signez et faites signer cette pétition et la retourner au SNPREES-FO ou à un correspondant FO.
N'hésitez pas à nous contacter pour votre cas personnel si besoin.