Commentaires du SNPREES-FO sur l’évaluation des chercheurs

Echos de la Commission de Printemps 2013  (mai 2013)

Outre les déclarations de politique générale de la Direction, les sections avaient à examiner ou à se prononcer sur les questions suivantes:
  • Dossiers chercheurs
  • Evaluation à vague de chercheurs.
  • Evaluation suite à un réexamen.
  • Reconstitution de carrière.
  • Demande de changement de section.
  • Demande de mise à disposition.
  • Demande d’éméritat.
  • Appréciations sur les Structures Opérationnelles de Recherche
  • Avis de pertinence sur les projets (ou renouvellement) d’association au CNRS  
  • Changement de direction d’unité.
  • Création ou Renouvellement de GDR.
  • Résultats des jurys d’admissibilité des concours chercheurs 2013
  • Concours CR2, CR1 et DR2.
  • Prime d’excellence scientifique (PES).
Dans les comptes-rendus établis par les élus, plusieurs questions importantes ont été abordées :
  • la participation des élus C aux comités de visite des labos
  • la procédure de sélection sur dossier au concours CR (critères de sélection,…)
  • L’évaluation des laboratoires, le CNRS acceptant de shunter cette évaluation au profit de l’AERES
  • L’attribution de primes d’excellence scientifique (PES) : celle-ci est refusée par FO, notamment parce que liée à une obligation d’enseignement (communiqué 2013 du syndicat)

Section 4

  1. La section 04 s'est opposée en grande majorité à l’existence de la prime d'excellence scientifique, car source potentielle d'inégalité et d'individualisation du travail. Une motion affirmant cette position a été approuvée à une très large majorité.
  2. La section a reconnu le rôle essentiel des IT au fonctionnement des laboratoires et soutient fortement l'intégration d'un élu C aux comités de visite des unités.
    Une motion dans ce sens a été adoptée à l'unanimité.
  3. En session d’automne 2012, il y avait 6 chercheurs en Suivi-Post-Evaluation : 4 avis réservés et 2 avis d’alerte. La section a préféré ne pas faire appel à la DRH pour les 4 avis réservés : c’est un membre de la section qui a suivi informellement le chercheur concerné. Un avis réservé a été retiré en automne 2013. Il reste 5 chercheurs visés par une procédure SPE en 2014.
  4.  En ce qui concerne la procédure de sélection sur dossier au concours CR, par rapport au mandat précèdent les critères de recrutement ont été en partie réécrits afin de les rendre plus transparents.
    Ces critères sont rendus publics sur le site de la section     http://web.luli.polytechnique.fr/CN04/CN04_criteres.htm
    La section a décidé de ne pas effectuer de présélection des dossiers CR, l'une des raisons étant de permettre aux candidats avec un dossier encore faible de se familiariser avec les procédures d'audition.
    Les candidats DR2 ne seront pas auditionnés, le classement sera établi uniquement sur dossier. (NB : La position de la section sera un peu différente en automne).
  5. La section a adhéré, par une motion adoptée à l'unanimité, au document rédigé par le C3N et adressé aux Assises de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Dans sa motion, la Section exprime aussi explicitement le souhait que l'évaluation des laboratoires revienne au Comité national.

Section 19

  1. Prime PES : La très grande majorité est contre. Par crainte que le CNRS crée une commission ad-hoc moins légitime et moins compétente que la section, chaque membre a été laissé libre d'évaluer ou non les chercheurs pour la PES. Certains l’ont fait. L’élu FO a refusé de le faire.  
  2. "Suivi Post-Evaluation" : aucun chercheur dans cette position.
    La section a émis des doutes sur l'efficacité du "Suivi Post-Evaluation", sur le rôle des ressources humaines et le support que les RH apportent dans ce suivi dans certaines directions générales.
  3. La section a insisté sur la participation des élus C dans la visite des labos, très utiles dans l'évaluation de la partie ITA des labos. Plus ou moins acquis au niveau de la section.
  4. Procédure de sélection sur dossier au concours CR.  Critères purement scientifiques, sans changement par rapport à la section précédente.
    Dans cette section, les lettres de recommandation du labo et de l'extérieur ne sont pas prises en compte.
  5. La section 19 souhaite évaluer les labos sans recours à l’AERES
D’autres informations sont disponibles sur le site de la section 19 : http://www.lmd.ens.fr/cnrs19/ 

Section 32

  1. Déclaration de politique générale du Directeur de l’Institut des Sciences Humaines et Sociales :
    Elle reprend un rapport de la Cour des Comptes exclusivement centré sur la réduction des coûts, la visibilité internationale, les « attentes sociétales »,…
    Les UMR généralistes de taille moyenne devraient s’éteindre à terme (par blocage du recrutement) au profit de gros laboratoires spécialisés, intégrés à des « pôles régionaux » et à l’Université, avec « plus-values » (les spécialités pratiquées à l’Université).
  2. Sur la prime PES, la section n'a pas pris de position
  3. Suivis post-évaluation par la DRH et la section : Aucun chercheur dans cette position : la Commission n’avait à se prononcer que sur des avis « réservés ».
    La plupart de ces avis ont été résorbés : certains parce qu’ils avaient trait à des problèmes mineurs (simple retard dans la remise du CRAC annuel réglementaire,…), d’autres (chercheurs visiblement mal intégrés, en conflit avec le reste du labo, en dépression, maladie chronique, alcoolisme etc.),  parce que la section a estimé qu’elle n’avait pas à donner d’avis et  la question devait être résolue un médiateur, un soutien psycho-social, la médecine du travail éventuellement.
  4. Participation des élus C aux Comités AERES :
    La section a indiqué au coordinateur AERES que si les élus C n’étaient pas réintégrés dans les comités, aucun membre de la section ne siégerait dans aucun comité ; il semble que cela ait été efficace