Un nouveau cavalier législatif et une nouvelle expérimentation pour un détricotage aggravé des statuts des universités et des universitaires.

L’article 28 du projet de loi « Pour un Etat au service d'une société de confiance » (sic !), adopté par l’Assemblée Nationale le 30 janvier 2018 et par le Sénat le 20 mars dernier, dans le cadre d’une procédure accélérée, contient une disposition très grave pour l'université. Ce projet prévoit que « le Gouvernement est autorisé à prendre par ordonnance les mesures relevant du domaine de la loi destinée à expérimenter de nouvelles formes de rapprochement, de regroupement ou de fusion d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche qui ont accepté le rapprochement, le regroupement ou la fusion ». L’expérimentation en question est prévue pour une durée maximale de dix ans, et permettrait de déroger au Code de l’éducation concernant les modes d’organisation et de fonctionnement des établissements et de leur regroupement.


Comité Technique Commun des CROUS du 28 mars 2018

Le CTC du 28 mars avait à se prononcer sur trois projets de circulaires prises en application du protocole d’accord du 4 mai 2017 sur la fonctionnarisation. Ces circulaires avaient été négociées par les seuls syndicats signataires du protocole, CGT, CFDT, FSU, tant au CNOUS qu'au ministère. Ces mêmes syndicats se sont battus pour que les syndicats non signataires, dont FO, ne participent pas à ces négociations.


CNESER du 20 mars 2018 - déclaration FO

Madame la Ministre, vous ouvrez une période de concertation devant aboutir à une « nouvelle licence ». Nous tenons à préciser dans quel esprit FO participera à cette concertation.

Nous avons pris connaissance de l’avis récent du Conseil National Education Economie (CNEE), qui avait été saisi de la question du « Bachelor », et devait répondre à la question : faut-il développer des « Bachelors » à l’Université.


Montreuil, le 23 mars 2018,

La FNEC FP FO vient d’être informée de la violence exercée par un groupe d’individus cagoulés contre des étudiants réunis en AG dans un amphithéâtre de l’université de droit de Montpellier.

Elle porte à la connaissance de tous le communiqué commun des organisations syndicales de l’université de Montpellier.


FO ESR soutient les collègues et étudiants de Toulouse 2 (UT2J)

Les décisions du jury IDEX, entérinées par le premier ministre, ont été rendues publiques. L’IDEX "Sorbonne Université" est confirmée, Les IDEX de Paris Saclay et PSL sont prolongées au maximum de 30 mois, le projet d’IDEX "Université de Paris" est sélectionné pour une période probatoire de 4 ans et le projet d’IDEX UNITI de Toulouse n’est pas retenu.