La loi Fioraso est actuellement en cours d’examen par le CNESER
Note d’information aux syndiqués

Le CNESER des 18 et 19 février est convoqué pour émettre un avis sur le projet de loi de Mme Fioraso.
Lundi 18 février, la ministre a présenté son projet, puis a donné la parole pour 5 mn à chacune des 27 organisations représentées au CNESER.
Dans ce temps limité, Force Ouvrière a réaffirmé ses positions, sous la forme d’un résumé du dernier communiqué du SNPREES-FO (envoyé aux syndicats départementaux dans la Lettre du secrétariat n°4 du 7 février).


Mme Fioraso présente au CNESER une version aggravée de son projet de loi.
Elle n’obtient pas de majorité.
FO, FSU, CGT, Sup Autonome, Sud votent contre.

Le projet de loi ministériel soumis au CNESER du 25 février maintient toutes dispositions de la loi LRU Pécresse et du Pacte pour la Recherche, rejetées par les personnels : budget global, « contractualisation » de la recherche, remises en cause des statuts, introduction des « milieux socio‐économiques » à tous les niveaux de l’enseignement.


La recherche publique et ses personnels attaqués par l'austérité et la loi Fioraso

Depuis des années, et ce quels que soient les ministres, la recherche publique et ses personnels subissent des attaques qui, toutes, vont dans la même direction : réduire les dépenses, faire de la recherche qui « innove » au sens des applications immédiates (pacte de compétitivité oblige), restreindre la liberté de recherche, remettre en cause l'indépendance des instances d'évaluation, transformer les organismes de recherche en agences de moyens au service de politiques de recherche territorialisées.


Compte-rendu de la rencontre du 21 mai 2013 entre le SNPREES-FO et le Directeur du CNOUS

SNPREES-FO : Bernard Réty, secrétaire général sortant, Gilles Bourhis secrétaire général, François Torrent, secrétaire national, Ghislain Maréchal, membre du BN.
Administration du CNOUS : M. Bonaccorsi, Directeur du CNOUS, Michèle Doll, sous directrice DRH et formation ; Véronique Moreau responsable PA ; M Vacheyroux, responsable PO.


La Ministre doit abandonner son projet de loi !

Mardi 22 mai, lors de rassemblements et manifestations dans toute la France, les manifestants ont exprimé ce que beaucoup de collègues ressentent : on n'en peut plus de l'austérité, on ne peut pas serrer la vis plus que ça, STOP, on ne peut accepter le projet de loi Fioraso qui aggraverait encore la situation.