« Une nouvelle force syndicale pour l'enseignement supérieur et la recherche »
Communiqué SUPAUTONOME FO et SNPREES FO

SUPAUTONOME a décidé de rejoindre la Confédération FO et la FNEC FP FO  pour une plus grande efficacité dans le combat contre le démantèlement en règle de l'enseignement supérieur et de la recherche. Les différentes « réformes » n'ont pas fini de produire leurs effets pervers. Loin de remédier aux difficultés de l’enseignement supérieur, les choix bureaucratiques de notre Ministère vont toujours plus loin dans une stratégie de démolition des statuts et dans l'alignement de l'Université sur le secteur privé. Plus que jamais la culture managériale, accompagnant le désengagement de l'Etat, inspire les multiples réformes qui se succèdent depuis plus d’une décennie et remet en cause les statuts des personnels et les libertés universitaires constitutives de notre métier. Au rythme où vont les choses l'indépendance des enseignants-chercheurs ne sera plus qu'un lointain souvenir et les différents statuts des personnels seront laminés dans un objectif de toujours plus de flexibilité et de dépendance vis-à-vis des structures locales de gouvernance, avec toutes les dérives déjà si présentes à l'université, la collégialité universitaire cédant la place au favoritisme.


La CGT INRA, la FERC Sup CGT et le SNPREES-FO appellent à la journée de rencontre-débat le 9 avril 2014

organisée à l’initiative de l’intersyndicale de l’ESR sur « les conditions de travail et d’étude dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche : une urgence, combattre ensemble leur dégradation! ».


ENTRETIEN PROFESSIONNEL

Pression sur les personnels, remise en cause du congé de maternité.
Pour FO c’est inacceptable !

Le Ministre de l'Education Nationale et la Ministre de l’Enseignement Supérieur viennent de publier le 26 avril 2013 une circulaire d’application de l'arrêté du 18 mars 2013 concernant l'évaluation et en particulier l’entretien professionnel.


Communiqué unitaire des syndicats de l’Enseignement Supérieur & Recherche – 28 Février 2014

Non à l’austérité et au « pacte de responsabilité »
Ils détruisent notre protection sociale et nos services publics, dégradent nos salaires et nos conditions de travail !

Les dernières annonces du Président de la République confirment une rigueur accrue et constituent une nouvelle attaque contre la protection sociale des salariés, le service public et ses agents.

Le « pacte de responsabilité » propose d'exonérer le patronat de 35,2 milliards d’euros de cotisations à la branche famille de la sécurité sociale en transférant cette somme vers le budget de l'État. Après les multiples exonérations déjà accordées, ce nouveau cadeau au patronat remet gravement en cause notre système de protection sociale. C’est une confiscation pure et simple d'une partie de notre salaire destinée à financer notre protection sociale.


Position de la cgt – Force Ouvrière sur le nouveau CNESER

La cgt-FORCE OUVRIERE rappelle qu'elle s'est opposée à la fusion du CNESER, Conseil National de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, et du CSRT, Conseil Supérieur de la Recherche et de la Technologie.

La cgt-FO s'est également opposée au passage de l'habilitation des diplômes à l'accréditation des établissements qui dépossède le CNESER de son rôle d’examen des maquettes des diplômes, et qui aboutit à la « territorialisation » des diplômes. Cette loi dépossède également le CSRT de son rôle d'examen critique du budget de la recherche publique et des projets de réforme des statuts des organismes de recherche.