« Suivi de carrière » des enseignants-chercheurs :
nous revendiquons toujours l’abandon !

SUPAUTONOME-FO et le SNPREES-FO avaient appelé en février à signer la pétition en ligne pour que le « suivi de carrière » des enseignants-chercheurs soit abandonné. (voir :
http://www.petitions24.net/pour_que_le_suivi_de_carriere_ne_soit_pas_mis_en_oeuvre#form)


Le SNPREES-FO et SupAutonome-FO informent
Plan « Bibliothèques ouvertes » : à Saint-Étienne, ils ont dit NON !

Le SNPREES-FO et Supautonome-FO ont pris connaissance de la motion votée par l’assemblée générale des personnels des bibliothèques universitaires de l’Université Jean-Monnet (Saint-Étienne). Nous la portons à votre connaissance ci-dessous.


Appel des organisations de l’enseignement supérieur et de la recherche :
Grève interprofessionnelle le 31 mars 2016

Après le succès des mobilisations du 9 mars, le gouvernement a été contraint de faire des premières concessions sur la loi « travail », par exemple sur le temps de travail des apprentis… tout en leur enlevant par ailleurs certaines mesures protectrices sur leurs conditions de travail. Il maintient néanmoins l’axe général de son projet : l’inversion de la hiérarchie des normes c’est-à-dire le fait que les accords d’entreprises primeraient sur les accords de branches et le code du travail même lorsqu’ils sont moins favorables, remettant ainsi en cause toutes les garanties collectives. Il maintient sa volonté de tout définir au niveau de l’entreprise là où le rapport de forces est le plus défavorable aux salariés, ce qui ne peut aboutir qu’à un « dumping social » généralisé.


Les étudiants ont la liberté d’expression dans les universités

Jeudi 17 mars, les forces de police sont intervenues dans plusieurs universités. Le SNPREES-FO et SupAutonome-FO rappellent que ces interventions ne peuvent avoir lieu que sur demande des Présidents d’Université. S’il en était autrement le gouvernement serait responsable d’une grave violation des franchises universitaires, en l’espèce le non respect du 6ème de l’article L712-2 du code de l’Education.


Plus tard, il sera trop tard !  C’est maintenant qu’il faut défendre votre établissement, l'IRSTEA, votre emploi et vos conditions de travail.

Le contexte

Les EPST essuient de la part des gouvernements  qui se succèdent (Lois Pécresse puis Fioraso) des attaques en règle et  l’Irstea, petit EPST, est particulièrement touché par cette politique. Le projet de loi El Khomry intègre un article habilitant le gouvernement à appliquer le compte personnel d’activité aux fonctionnaires. L’objectif est clair : remplacer les règles statutaires qui garantissent les droits des fonctionnaires par un « compte personnel ». Les garanties collectives en matière de salaire, de missions, de carrière, de temps de travail… laisseraient la place à une individualisation généralisée.