Retrait du projet de loi Travail : tous en grève et à la manifestation nationale le 14 juin

Annulation de 256 M€ de crédits, RIFSEEP : dans l’ESR comme ailleurs, il faut bloquer cette politique !

Loin de refluer, la mobilisation pour le retrait du projet de loi Travail s’élargit et s’enracine, ce qui répond au premier ministre qui ose s’interroger sur la pertinence de la mobilisation.


Motion CNESER
FSU-CGT-FO-UNEF-FAGE-CFDT

Le budget de l’enseignement supérieur et de la recherche : toujours une variable d’ajustement du budget national

Le secrétaire d'État M. Mandon avait reconnu au CNESER de juillet 2015 une diminution du budget 2015 de 150 millions, alors que ses prédécesseurs prétendaient que les budgets successifs de l'ESR étaient en augmentation régulière. Il avait aussi indiqué qu'il souhaitait que l'ESR soit préservé en 2016 des économies demandées aux autres ministères et qu'il manquait 1 milliard à l'ESR. « Consacrer un milliard d’euros en plus au supérieur est un choix politique mais la France en a les moyens ». (6 octobre 2015 à l’université Paris Dauphine).


Le RIFSEEP, comme PPCR, c'est la casse du statut !

Suite à la mobilisation massive des personnels contre le RIFSEEP, qui s'est entre autres exprimée par la signature d'une pétition (http://www.universite-democratique.org/rifseep/) intersyndicale (FO, CGT, FSU, SNPTES, SUD Recherche EPST, CFTC INRA), le MESR a annoncé le 9 mars à ces syndicats qu'il demandait l’exemption d'application du RIFSEEP, pour les ITA et les ITRF, au ministère de la fonction publique (DGAFP) et du budget.


Le SNPREES-FO et SupAutonome-FO informent
Plan « Bibliothèques ouvertes » :
à Saint-Étienne, ils ont dit « NON ! » … ET ILS ONT GAGNÉ !

Nous vous avions déjà informés du refus des personnels des bibliothèques de l’Université Jean-Monnet (Saint-Étienne) de passer sous les fourches caudines du plan « Bibliothèques ouvertes », qui aurait entraîné des extensions horaires supplémentaires.


Le gouvernement espère t-il sauver la loi Travail par la violence et la répression ?

Une nouvelle fois le 28 avril, forte mobilisation dans la grève interprofessionnelle pour le retrait de la loi Travail. 500 000 salariés et jeunes ont manifesté à travers plus de 200 manifestations en France.

La détermination est totale.