Emplois, salaires, conditions de travail et d’études :
Préparons dès maintenant la grève unitaire du 26 janvier !

Après des mois d’une contestation très large, la loi de programmation de la recherche a été promulguée le 24 décembre. Elle contient tous les éléments de destruction des statuts nationaux, de précarisation, de mise en concurrence des établissements et des personnels que nous avions dénoncés. Nous continuerons à combattre leur mise en œuvre nationalement et localement. Budgétairement, la loi ne mettra pas fin au sous-financement chronique des établissements et des équipes de recherche. Elle ne résoudra rien et risque même d’aggraver une situation déjà très préoccupante. Avec le financement en dents de scie des recherches sur les coronavirus, la crise sanitaire a pourtant clairement démontré l'impasse à laquelle mène la stratégie de recherche sur projets. La ministre, relayée par les directions d'EPST, promet une augmentation de 10 % de la dotation des unités pour 2021 qui devrait leur être notifiée courant janvier. Cette augmentation nettement insuffisante au regard des pertes accumulées les années précédentes procède davantage d'un effet d'annonce que d'une réalité. Nous demandons que le financement récurrent des équipes et des unités de recherche sur dotation d’État redevienne prépondérant et soit significativement augmenté ; c’est la condition pour préserver la liberté de recherche qui seule permet une recherche publique indépendante.


Libération immédiate des deux étudiants en Licence d'Histoire de la Sorbonne

FO ESR a été averti de l'arrestation de deux étudiants en Licence d'Histoire de la Sorbonne qui manifestaient contre les conditions inadmissibles de tenue des examens après des mois de fermeture des Universités. Par ailleurs, le rassemblement a subi des violences inadmissibles de la part des représentants des forces de l'ordre.

FO ESR demande la libération immédiate de ces deux étudiants.


Le gouvernement refuse la reprise des cours dans les universités
Retrait de la circulaire qui prolonge l’interdiction de faire cours en présentiel !

La circulaire ministérielle de fin décembre « reprise progressive des enseignements dans les établissements d’enseignement supérieur à partir de janvier » condamne l’écrasante majorité des étudiants à rester chez eux.

Seuls des petits groupes limités à dix étudiants pourront être accueillis à partir du 4 janvier et seulement parmi ceux jugés les plus fragiles. Même ensuite, « au cours du mois de janvier », il n’est question de reprendre les TP et les TD que pour les étudiants de première année post-baccalauréat.


Intervention FO sur le budget 2021 au CNESER du 15 décembre 2020

En présence du directeur adjoint de cabinet du MESRI et des représentants de la DGESIP et de la DGRI, FO a fait la déclaration suivante sur le budget 2021

Le budget 2021 est le premier budget dans le cadre de la loi de programmation de la recherche (LPR). Il confirme que la LPR ne répond pas aux besoins du service public.

Concernant les formations supérieures et la recherche universitaire.


LPR : le dépliant publicitaire de la Ministre

Dans un courrier en date du 1er décembre et qui a été peu à peu distillé dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche, Frédérique Vidal fait la publicité de son projet de loi, passé en procédure accélérée au parlement tandis qu’universitaires et étudiants étaient mis à l’écart de leurs établissements.

Un préambule sur la crise sanitaire qui frôle la provocation