NON À L’ENTRETIEN D’ÉVALUATION
IL FAUT QUE ÇA S’ARRÊTE

Quels dégâts, quelles victimes ?

Depuis 2004, les personnels ITRF, administratifs des CROUS, puis AENES et des Bibliothèques, ont été mis sous le carcan des « Entretiens Professionnels Individualisés » (EPI). Le rôle de ces entretiens s'est amplifié depuis l'arrêté du 18 mars 2013 qui en fait l'instrument central pour la carrière.

  • Mise en concurrence des personnels à tous les niveaux.
  • Méthode « objectifs-résultats » mettant les personnels en position permanente de justification.
  • Recours, affrontements, dépressions, harcèlement, oppression, pourrissement des rapports dans les services : on connait suffisamment ces méthodes qui ont donné des résultats dramatiques dans le privé ou à France Télécom, avec les vagues de suicides et de suppressions d’emploi, et qui pénètrent maintenant le public avec les mêmes résultats.


FO demande au CNRS et à la ministre l'abandon du dispositif de ZRR et de "secteurs protégés" dans les labos de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Publique

Des projets de règlements intérieurs de labos avaient déjà alerté certains collègues. C’est désormais la convention quinquennale du site de Rennes (signée le 9/12/2013 par le président du CNRS et 7 établissements d’enseignement supérieur) qui révèle officiellement la mise en oeuvre du décret 2011-1425 du 2 novembre 2011 relatif à la "protection du potentiel scientifique de la nation".


2014, mobilisons nos forces !

Le SNPREES-FO souhaite à chacun d’entre vous une très bonne année 2014, malgré un contexte morose.

Pour notre syndicat, les revendications de 2013 restent d’actualité. Elles sont justes, et parce qu’elles sont justes, elles doivent aboutir.

Il est inconcevable que 2014 soit tout autant marquée par les politques d’austérité qui se succèdent, année après année.


CTM ESR du 15.01.14
Compte-rendu FO

Madame Gaudy, directrice générale des ressources humaines, préside la réunion.

Après la lecture des déclarations liminaires des organisations syndicales, intervention de madame la DGRH :

Précarité
8400 éligibles recensés dans les universités. Engagement : un poste proposé à chaque agent. 2100 par an. De l'ordre de 1800 l'an passé. Orientation pour 2014 : tranche à 2100. Le Groupe de Travail de suivi de l'application de la loi Sauvadet n'a pas été réuni car nous n'étions pas capable de donner des informations. Il y aura une réunion du GT avant le mois de juin. Objectif en mars. Sur les EPST, pas de commentaires. Pas dans la même logique. Pas de financement complémentaire. Même situation que l'an dernier.


CTM ESR du 15 janvier 2014
Déclaration liminaire du SNPREES-FO

Ce comité technique ministériel est le premier depuis la promulgation de la loi Fioraso en juillet 2013. L'opposition du SNPREES-FO et de la confédération Force Ouvrière à cette loi de territorialisation et de soumission aux intérêts privés est connue et les faits nous donnent malheureusement raison.

Madame la Ministre, lors du colloque de la CPU sur la formaton professionnelle, n'a pas caché sa fierté de donner ainsi plus de poids aux représentants du patronat dans les établissements et les Communautés d'Universités. Cette politque est conforme au "pacte de responsabilité" annoncé par le Président de la République lors de ses voeux du 31 décembre: les milliards attribués au patronat, pillés dans le budget de la sécurité sociale, seraient compensés par l'impôt que paient les salariés et entraîneraient de nouvelles coupes dans les services publics.