FONCTIONNARISATION DES PERSONNELS OUVRIERS (CROUS)
PROTOCOLE D’ACCORD : POURQUOI FO DIT NON !

Le 4 mai dernier, dans la précipitation de l’entre-deux tours de l’élection présidentielle, le Ministère et le CNOUS ainsi que 3 organisations syndicales (CGT, CFDT et FSU), ont signé en catimini un protocole d’accord détaillant les conditions de la fonctionnarisation des Personnels Ouvriers, rendue possible par le Décret du 29 mars 2017.


Avec Force Ouvrière, résister pour défendre nos statuts nationaux, rétablir les financements récurrents et l’évaluation scientifique par les pairs

•  L’ANR favorise-t-elle les évaluations incohérentes ?


M. Emmanuel Giannesini
Président du CNOUS

Monsieur le Président,

Nous avons pris connaissance de votre message à l’ensemble des personnels des CROUS. Vous informez les personnels de la publication du décret qui retire les personnels ouvriers des CROUS de la liste des emplois pouvant être confiés à des non-fonctionnaires, avec une date d’effet au 31 mars 2018.


Le ministère organise un simulacre de vote pour le passage au RIFSEEP !

Lundi 10 avril 2017, à l’appel de FO, CGT, SUD, FSU, une centaine de manifestants se sont rassemblés devant le lieu de réunion du Comité Technique Ministériel de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (CTMESR) pour demander l’abandon du RIFSEEP et le retrait de l’ordre du jour de l’arrêté d’adhésion au RIFSEEP des ITRF et ITA.

Lors de l’intervention devant le rassemblement, au nom du SNPREES-FO et de SupAutonome-FO, a notamment été dénoncé le passage d’une fonction publique de carrière, où chaque agent a droit à une progression de carrière, à une fonction publique d’emplois avec des primes dont les montants sont liés à l’emploi occupé.


Communiqué de FERC CGT (CGT FERC Sup, SNTRS CGT, CGT INRA et UN CGT Crous), FO (SNPREES FO et SupAutonome FO), Solidaires (SUD Education et SUD Recherche-EPST).

À l'occasion du CT-MESR, plus d'une centaine de manifestants se sont rassemblés devant le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche à l'appel de CGT, FSU, FO, SUD pour exiger l'exemption du RIFSEEP pour les personnels ITRF et ITA et refuser que le CT vote l'arrêté d'adhésion au RIFSEEP.

Le ministère avait mis en place un comité d'accueil à la hauteur du refus des personnels : de multiples camionnettes de CRS attendaient les manifestants. À moins de 15 jours des élections présidentielles, le gouvernement a ainsi voulu passer en force contre la volonté exprimée par la masse des personnels dans les universités et EPST.