Après le succès de la mobilisation le 5 mars,
la ministre F. Vidal doit abandonner son projet de LPPR !

Inscrite dans le mouvement de grève initié le 5 décembre, la mobilisation s’amplifie avec les centaines et centaines d’AG et de motions adoptées dans les établissements, UFR, départements, instituts, labos, centres, accompagnées d’une multitude d’initiatives et actions, comme la récente prise de position de 800 universitaires et chercheurs qui menacent de démissionner de leurs fonctions administratives si la LPPR n’est pas retirée.

Jeudi 5 mars, dans toute la France, l’université et la recherche se sont arrêtées. 25 000 manifestants à Paris mais aussi 2000 à Montpellier, 1500 à Toulouse, 1200 à Rennes, etc. Les personnels et les étudiants ont fait de cette journée un succès, autour de deux revendications principales : l’abandon du projet de LPPR et le retrait du projet de loi Macron-Philippe-Berger de réforme des retraites.

C’est la réponse à ce gouvernement qui utilise le 49.3 pour une réforme des retraites qui a la majorité de la population contre elle ! C’est la réponse aux provocations et manœuvres de ce gouvernement qui recule la parution publique du projet de LPPR pour faire croire qu’il pourrait y avoir une marge de discussion !

La réalité est que le projet de LPPR est conforme aux objectifs annoncés par le 1er ministre et la ministre de l’ESRI, objectifs qui entrent dans la continuité des réformes précédentes, LRU, loi ESR, loi ORE, et des politiques actuelles de notre ministère, notamment l’abandon du financement récurrent au profit du financement sur appel à projet, le développement de la précarisation et de la casse du statut, le manque de moyens généralisé.

FO ESR se félicite du succès de la 2ème coordination nationale des facs et labos en lutte, réunie les 6 et 7 mars à Nanterre, avec plus de 500 délégués de 63 établissements, mandatés par des AG qui ont regroupé plus de 10 000 personnels et étudiants. FO ESR soutient la motion adoptée, notamment l’appel « à construire, amplifier et élargir la grève dès le 9 mars, notamment en organisant partout des assemblées générales ».

FO ESR appelle les personnels à se réunir en AG dès le 9 mars pour discuter de la motion de la coordination et décider la reconduction de la grève pour un arrêt effectif de la recherche et des universités qui seul fera céder le gouvernement : la ministre Vidal doit abandonner son projet de LPPR ! Le gouvernement doit retirer sa réforme des retraites !

Montreuil, le 8 mars 2020