Communiqué en défense de M. Mottin, chargé de recherche au CNRS et participant au mouvement des Gilets jaunes

Le SNPREES-FO s’est adressé au PDG du CNRS, avec copie au délégué régional Rhône-Auvergne et à la présidente de l’Université Jean Monnet (Saint-Étienne), en défense de M. Mottin, chargé de recherche au CNRS dans une Unité Mixte de recherche implantée à Saint-Étienne.

En effet M. Mottin a fait l’objet d’un courrier du délégué régional lui reprochant de ne pas respecter ses obligations de fonctionnaire et le convoquant à un entretien le 21 janvier. Or M. Mottin n’a jamais démérité dans ses fonctions et ce courrier lui a été adressé alors même que son implication dans le mouvement des Gilets jaunes à Saint-Étienne devenait notoire.

Le SNPREES-FO a notamment demandé que cette convocation soit annulée et que soient respectés les droits de M. Mottin, aussi bien son droit d’expression en tant que citoyen que la liberté d’opinion qui est garantie à tout fonctionnaire (loi 83-634, art. 6) et que la pleine indépendance et entière liberté d’expression qui sont les siennes en tant que chercheur (art. L 952-2 du Code de l’Éducation).

Montreuil, le 31 décembre 2018