Communiqué de la CGT-FO sur le « DUT 180 »

Suite à la Rencontre Association des Directeurs d’IUT - CGT-FO

A la suite de la demande formulée par J-C Mailly, une délégation de la CGT-FO a rencontré, lundi 19 mars, M. Rodolphe Dalle, Président de l’AD IUT, ainsi que Mme Alexandra Knaebel, Vice-Présidente Partenariats en charge de la commission Recherche, Transfert de Technologie et Innovation (par visio-conférence).

FO a fait part de son inquiétude vis à vis du projet de « DUT 180 » en 3 ans présenté par l’ADIUT. Ce sont les DUT actuels à bac. + 2, auxquels les IUT préparent sur la base d’arrêtés nationaux fixant des programmes nationaux, qui sont reconnus dans toutes les conventions collectives concernées.

La reconnaissance d’un DUT 180 dans les Conventions Collectives sur la base de la suppression des DUT actuels, et dans la situation ouverte par la loi travail et les ordonnances, est loin d’être assurée.

L’inquiétude de FO est d’autant plus vive que la ministre de l’ESR prépare une réforme de la licence. Or un récent rapport du Conseil National Education Economie (CNEE) préconise « un premier cycle très large et intégratif (BTS, DUT, licences et licences pro, prépas) fondé sur la capitalisation de « blocs de compétences » (…) à partir desquels il sera alors possible de construire des parcours très libres ».

Que deviendraient les programmes nationaux des DUT, actuellement discutés et négociés dans le cadre de la Commission Consultative Nationale (CCN) et des Commissions Pédagogiques Nationales (CPN) de spécialités des IUT, après intégration dans des licences réformées constituées d’une multitude de parcours-types individualisés ?

Le Président de l’AD IUT a indiqué que « l’existence des programmes nationaux définis par des arrêtés nationaux constituaient pour l’ADIUT une ligne rouge » et que c’était précisément pour maintenir des programmes nationaux que le projet DUT 180 avait été élaboré.

La délégation FO a indiqué qu’elle partageait avec l’ADIUT le souci de défense des IUT et des DUT avec des programmes définis par des arrêtes nationaux. Pour FO, un DUT 180 en 3 ans ne pourrait exister que sur la base du maintien des DUT actuels en 2 ans (« DUT 120 ») reconnus au niveau 3 dans les conventions collectives. Des « DUT 180 » en 3 ans, définis par des arrêtés nationaux devraient avoir vocation à être reconnus au niveau 2 dans les Conventions Collectives.

Le Président de l’ADIUT et FO ont convenu de rester en contact, notamment au vu du contenu du projet de la réforme de la licence.