FO a été reçue par le cabinet ministériel le 19 septembre :
Confirmation de toutes les menaces pour les PO des CROUS !

Le directeur adjoint de cabinet, M. Nicolas Castoldi, a reçu le SNPREES-FO concernant la titularisation des Personnels Ouvriers des CROUS.

Le SNPREES-FO a d’abord rappelé qu’il n’acceptera pas d’être écarté des discussions sur cette question.

Le SNPREES-FO a ensuite rappelé sa demande d’abandon du protocole d’accord CROUS signé le 4 mai 2017. Le directeur adjoint de cabinet a déclaré que le ministère « honorera » la signature de l’État et mettra en œuvre le protocole.

S’abritant derrière l’impréparation technique de ce protocole le directeur adjoint nous a fait peu de réponses précises à nos questions précises, les repoussant à plus tard.

En particulier concernant les pertes sur la retraite en cas de titularisation, aucune solution n’est apportée, alors que c’est un problème majeur. Le déclassement des E5 dans la nouvelle échelle de rémunération C2 est confirmé. Pas de réponse pour les E6 et E7 dont la rémunération n’est garantie qu’à 80 % au niveau du traitement.

Le directeur adjoint ne nous a pas contredit lorsque que nous lui avons dit que dans ces conditions, l’écrasante majorité des actuels PO ne demanderait pas la titularisation et resterait donc contractuels tandis que les recrutements se feront comme fonctionnaires à partir d’avril 2018.

Malgré cela, le directeur adjoint de cabinet a confirmé qu’il y aurait des changements pour ceux restant contractuels car « des régimes différents, c’est difficile à gérer ».

Les mesures du protocole présentées comme des contreparties à la titularisation, seront donc appliquées à l’écrasante majorité qui va rester contractuel. Les acquis des personnels, consignés dans les DAPOOUS, sont menacés, disparition des fiches métiers, augmentation de la polyvalence, remise en cause du régime particulier pour les congés, les heures supplémentaires, etc..

La délégation FO a demandé que les grilles des PO soient revalorisées immédiatement, ainsi que la durée des échelons, pour suivre les modifications de celles des titulaires. Le directeur adjoint de cabinet n’a pris aucun engagement, prétextant l’impact financier.

C’est la triple peine !
Titularisation impossible, acquis spécifiques démantelés et grilles bloquées !

La situation est grave, le SNPREES-FO appelle les personnels à se réunir en assemblée du personnel pour établir les revendications, discuter des moyens de les faire aboutir, adopter des prises de positions.

Pour sa part le SNPREES-FO mettra en débat ses revendications :

Maintien intégral des DAPOOUS !

Revalorisation immédiate des grilles des PO !

Report de la sortie du dérogatoire pour négocier de nouvelles conditions !

Montreuil, le 21 septembre 2017