Entrevue du SNPREES-FO avec la Présidence de l’IRD le 8 septembre 2016

Le président de l’IRD, Jean-Paul Moatti, qui recevait une délégation du SNPREES-FO, était accompagné d’Isabelle Benoist, actuelle SG adjointe ; Jean-Marc Chataignier, DGD, assistait à la réunion par vidéoconférence.

Plan d’Orientation Stratégique

Le Président a présenté l’état d’avancement du plan stratégique et a en particulier reconnu le travail à faire en matière de communication, il a indiqué qu’il y aurait des réunions d’informations pour présenter le POS et aborder les autres points d’actualités.

Il a indiqué que les premiers nouveaux Délégués Régionaux pour Marseille et Rhône-Alpes seraient nommés en octobre-novembre.

Le SNPREES-FO a rappelé ses interventions en CTEP et au CA ; à l’une de nos remarques le Président a répondu que le point de vue du CS a été pris en compte et a conduit à des modifications. Le SNPREES-FO a en particulier rappelé sa demande de 2 textes sur le POS, dont un, public, doit rester général. Le Président a répondu que l’on avait essayé de tenir compte de notre demande, qu’un document de synthèse allait être distribué.

Le SNPREES-FO est également revenu sur le sujet de l’expatriation, en relayant les inquiétudes de contraction de l’expatriation. Le Président, qui a certes reconnu son importance, l’a modulé suivant les pays : « ne pas faire d’un indicateur d’expat un indicateur de résultat » ou « il faut adapter notre intervention ». Ces réponses ne rassurent pas le SNPREES-FO qui sera attentif à cette question, l’expatriation étant « dans l’ADN » de l’IRD.

Représentations de l’IRD

Le Directeur Général Délégué a exposé l’évolution des représentations de l’IRD, en précisant en particulier qu’il n’y a qu’un seul type : des représentations mais avec des niveaux de moyens différenciés. Les recrutements des représentants de niveaux un et deux se feront par appel d’offre, pour tous les postes qui arrivent à échéance.

La politique de mutualisation avec d’autres administrations a été confirmée. Le Président, au nom de l'élévation du niveau des personnels locaux, a confirmé que certaines fonctions pouvaient passer d’un fonctionnaire à un personnel local.

C’est déjà décidé pour les régisseurs. Les concernant, on nous assuré qu’il n’y avait qu’une très vielle recommandation de la DGFIP que les régisseurs soient fonctionnaires, mais que ce n’était pas une obligation.

Bien que le Président nous ait assuré qu’il donnait la priorité à l’emploi, il s’agit en réalité de gestion de la pénurie : pour éviter une chute des recrutements de chercheurs, on déshabille Pierre pour habiller Paul.

IRD Bondy

A la question du SNPREES-FO concernant l’inquiétude des personnels de Bondy quand à leur avenir, le Président, qui a précisé au début qu’il n’avait pas créé la situation, a reconnu qu’on est passé d’une situation, où Bondy était un centre de recherche de référence, aux difficultés actuelles, en conséquence de l’umrisation, la balkanisation en sciences pour le développement.

L’administration a confirmé que Bondy ne serait plus un centre de recherche, qu’il faut faire revivre le site, autour de 3 fonctions, Délégation Régionale avec une partie des fonctions du siège, les équipements techniques et le campus de l’innovation.

A la demande de rencontre des personnels, il a été répondu au SNPREES-FO que c’est prévu, qu’il y aurait une AG, sans doute début octobre, avec la présence du Président.