Déclaration Force Ouvrière au CNESER du 19 janvier 2015
Le Ministère craint d’annoncer un budget 2015 d’austérité sans précédent !

Chaque année en décembre, après le vote du budget de l’Etat au Parlement, le Ministère transmet aux Universités et Ecoles les moyens dont elles devraient disposer l’année suivante. C’est sur cette base que, selon la loi, les CA des établissements doivent voter leurs budgets prévisionnels avant le 31 décembre.

Le CNESER doit légalement émettre un avis sur cette répartition des moyens avant la fin de l’année. En décembre 2014, le ministère, pour la première fois, n’a pas respecté ces contraintes légales et a reporté à la séance de janvier ce point de l’ordre du jour, au prétexte qu’il y avait encore des arbitrages en cours avec Bercy.

Le ministère vient à nouveau de retirer ce point de l’ordre du jour du CNESER du 19 janvier, pour le reporter à celui de février.

L’année 2015 commence donc sans que les Universités connaissent les dotations qui leur sont allouées !

Il ne peut y avoir qu’une explication à cette situation : le budget d’austérité est catastrophique, au point que le Ministère comme les Présidents hésitent à l’annoncer… et ne savent comment le mettre en œuvre, craignant la réaction des personnels et des étudiants (voir la déclaration FO au CNESER du 15 décembre).

Certains Présidents ont déjà fait voter leurs budgets prévisionnels 2015, avec suppressions de postes, de formations, remise en cause de primes, non-renouvellements de contractuels, etc. Mais tout porte à croire qu’ils devront renforcer encore les mesures d’austérité.

D’autres ont tout simplement reporté le vote des budgets, espérant sans doute obtenir du Ministère une « austérité minimale » …

Dans cette situation inédite, FO (SNPREES-FO et SupAutonome) réaffirme ses revendications :

  • Aucun gel de poste, création de postes nécessaires et recrutement des jeunes chercheurs.
  • L’arrêt immédiat des restructurations, des fermetures de sites, des suppressions de formation
  • Le renouvellement de contrats de tous les non-titulaires

Les Ca doivent répondre à ces revendications des personnels, et exiger du ministère qu’il donne les moyens nécessaires.

FO s’adresse à toutes les organisations syndicales pour prendre des initiatives communes en ce sens.