Non à la modification du statut des PRCE et des PRAG !

La modification, par le ministre Peillon, du statut des professeurs certifiés et des professeurs agrégés, consiste à prendre en compte la préparation des cours, la correction des copies, la conception d'un outil numérique, etc. Tout cela soi-disant pour faire comprendre que les enseignants ne travaillent pas « que » 15H ou 18H par semaine…

En fait, la prise en compte de ces nouvelles missions n’a qu’un but : aboutir à l’annualisation des obligations de services tout en alourdissant la charge de travail car les décharges ou indemnités ne correspondront pas à la réalité du temps de travail correspondant comme c’est déjà le cas dans le supérieur.

L’enseignement dans le secondaire ne sera donc plus qu’une « mission centrale »

parmi de nombreuses autres charges.

Avec le Syndicat National FO des Lycées et Collèges (SNFOLC), nous rejetons le projet de décret modifiant les obligations de services et les missions des personnels enseignants en EPLE (Établissements Publics Locaux d'Enseignement). FO ne cautionnera pas ce décret statutaire soumis au Comité Technique Ministériel de l'Education Nationale du 27 mars prochain.

Ces modifications préparent à n'en pas douter la modification du décret Lang (décret n°93-461 du 25 mars 1993) qui fixe les obligations de service des personnels enseignants du second degré affectés dans les établissements d'enseignement supérieur.

Comme leurs collègues du secondaire, les collègues PRAG et PRCE du supérieur ont tout à craindre de ce nouveau décret. Jusqu’ici ils avaient la garantie statutaire de ne pouvoir faire que de l’enseignement devant étudiant dans leur discipline. Avec ce nouveau texte, et au nom de la prise en compte des « autres activités » et de la « réalité du métier », notre service pourrait être défini autrement qu'en heures d'enseignement et on pourrait donc nous imposer d'autres tâches, alors qu'il est déjà difficile de les refuser aujourd'hui...

Le SNPREES-FO revendique :

  • le retrait du projet Peillon de réforme des statuts des professeurs certifiés et agrégés ;
  • le respect de la définition des obligations de service exclusivement en termes d'enseignement disciplinaire devant étudiants ;
  • un maximum de service d'enseignement annuel égal à 288H ;
  • le respects des maxima hebdomadaires (15H pour les PRAG et 18H pour les PRCE) ;
  • l’application de l’équivalence 1H TP = 1 H TD y compris pour les heures complémentaires ;
  • un allègement de 50% du service d’enseignement des PRAG et PRCE doctorants, ou docteurs qui effectuent une recherche ;
  • la prise en compte des autres tâches non statutaires (sur la base du strict volontariat) sous forme de rémunération supplémentaire ou de décharge de service, à hauteur du travail effectif et au libre choix de l'intéressé-e ;
  • l’instauration de bases réglementaires pour la constitution des commissions de recrutement des PRAG et PRCE ;
  • l'alignement des conditions d'avancement et de promotion sur celles des collègues exerçant dans les classes post-bacs des lycées (BTS et CPGE).
Montreuil, le 21 mars 2014