Communiqué intersyndical sur le budget 2019 de l’enseignement supérieur et la recherche (ESR)

Le projet de loi de finances (PLF) pour 2019 prévoit, pour la MIRES (mission interministérielle recherche et enseignement supérieur), un budget de 27,9 milliards d’euros, en augmentation de 500 millions (M€) par rapport à la loi de finances initiale de 2018. Cette augmentation de 1,8% correspond tout juste à la croissance prévue en 2019.Il ne reste, si on en déduit l’inflation prévue au minimum à 1,3%, que 144 M€ de plus, soit une goutte d’eau ! Le budget de la MIRES continue donc à stagner par rapport au produit intérieur brut (PIB). Ce n’est pas ainsi que le budget de la recherche et développement (R&D) atteindra l’objectif des 3% du PIB, dont 1% pour la recherche publique et 2% pour l’enseignement supérieur.


Le 23 octobre 2018, une délégation du syndicat FORCE OUVRIÈRE a été reçue par la Direction du CNOUS dans le cadre des échanges autour de la fonctionnarisation des Personnels Ouvriers et de la revalorisation des grilles PO DAPOOUS.

Une nouvelle fois, FO a eu confirmation d’un certain nombre de reculs induits par ce changement de statut pour les droits des agents (reculs bien réels qui n’apparaissent pas ou peu dans le Guide « Devenir fonctionnaire » diffusé par le CNOUS).


CNESER du 16 octobre 2018
Projet de loi « école de la confiance »

Déclaration
au nom du SNPREES-FO et de Supautonome-FO, de la FNEC-FP FO et de la confédération

La FNEC-FP FO s’est déjà exprimée sur ce projet de loi lors du CSE d’hier. Nous ne pouvons que souligner à notre tour que la présentation de ce projet de loi se fait dans la précipitation la plus totale : nous n’avons reçu le modificatif à l’ordre du jour et les documents que le 10 octobre ! Le texte devrait être présenté au parlement en janvier pour une application à la rentrée 2019.


CNESER du 16 octobre 2018
Projet d’ordonnance « expérimentation - politique de site »

Declaration au nom de Force Ouvrière

(Confédération, Fédération Nationale enseignement et culture,
syndicats FO de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche)

Madame la Ministre,

Vous nous présentez un projet d’ordonnance venant compléter les dispositifs de restructuration de l’enseignement supérieur et de la recherche contenus dans la loi Fioraso. Tout ce que nous avions combattu dans cette loi se retrouve, aggravé, dans ces ordonnances, destinées uniquement à lever les difficultés prévisibles qu’a engendrées la mise en œuvre de cette loi.


« Réforme de la formation des enseignants » ou nouvelle attaque contre le statut, la rémunération, les postes ?

Propagée par les ministères de l’Éducation nationale et de l’enseignement supérieur et de la recherche, la formule « réforme de la formation des enseignants » est trompeuse car très réductrice.
Comme il est habituel de la part de ce gouvernement, les informations officielles et écrites sont très imprécises et rares. Combinées aux informations distillées dans les discours ou interviews, elles permettent cependant de tracer les grandes lignes de la nouvelle attaque qui se prépare.