Le SNPREES-FO est présent dans les Universités, les IUT, les IUFM, les Ecoles d'Ingénieurs, les Grands Établissements, au CNRS, à l'IRSTEA, à l'IRD, à l'INSERM, dans les CROUS etc...
Il a vocation à syndiquer tous les personnels de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche quels que soient leurs statuts et leurs catégories.
Actualité

CNESER du 16 octobre 2018
Projet de loi « école de la confiance »

Déclaration
au nom du SNPREES-FO et de Supautonome-FO, de la FNEC-FP FO et de la confédération

La FNEC-FP FO s’est déjà exprimée sur ce projet de loi lors du CSE d’hier. Nous ne pouvons que souligner à notre tour que la présentation de ce projet de loi se fait dans la précipitation la plus totale : nous n’avons reçu le modificatif à l’ordre du jour et les documents que le 10 octobre ! Le texte devrait être présenté au parlement en janvier pour une application à la rentrée 2019.


CNESER du 16 octobre 2018
Projet d’ordonnance « expérimentation - politique de site »

Declaration au nom de Force Ouvrière

(Confédération, Fédération Nationale enseignement et culture,
syndicats FO de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche)

Madame la Ministre,

Vous nous présentez un projet d’ordonnance venant compléter les dispositifs de restructuration de l’enseignement supérieur et de la recherche contenus dans la loi Fioraso. Tout ce que nous avions combattu dans cette loi se retrouve, aggravé, dans ces ordonnances, destinées uniquement à lever les difficultés prévisibles qu’a engendrées la mise en œuvre de cette loi.


« Réforme de la formation des enseignants » ou nouvelle attaque contre le statut, la rémunération, les postes ?

Propagée par les ministères de l’Éducation nationale et de l’enseignement supérieur et de la recherche, la formule « réforme de la formation des enseignants » est trompeuse car très réductrice.
Comme il est habituel de la part de ce gouvernement, les informations officielles et écrites sont très imprécises et rares. Combinées aux informations distillées dans les discours ou interviews, elles permettent cependant de tracer les grandes lignes de la nouvelle attaque qui se prépare.