Le SNPREES-FO est présent dans les Universités, les IUT, les IUFM, les Ecoles d'Ingénieurs, les Grands Établissements, au CNRS, à l'IRSTEA, à l'IRD, à l'INSERM, dans les CROUS etc...
Il a vocation à syndiquer tous les personnels de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche quels que soient leurs statuts et leurs catégories.
Actualité

La « stratégie d’attractivité pour les étudiants internationaux » du gouvernement :

mettre fin à la gratuité de l’accès à l’Université et
à la liberté pédagogique des enseignants !

FO-ESR est attaché, avec la confédération FO, à l’existence d’un système d’enseignement supérieur public, laïque et gratuit. Les récentes annonces du Premier ministre Edouard Philippe remettent en cause ce principe. L’application de droits d’inscriptions élevés aux étudiants « extra-communautaires » est une attaque grave contre la gratuité de l’accès à l’Université. Une fois ce principe remis en cause, il ne faudra pas longtemps pour voir l’ensemble des frais de scolarité s’envoler. C’est d’ailleurs confirmé par un récent rapport de la cour des comptes qui préconise l’augmentation générale des droits d’inscription, en priorité ceux du cycle master.


Communiqué intersyndical sur le budget 2019 de l’enseignement supérieur et la recherche (ESR)

Le projet de loi de finances (PLF) pour 2019 prévoit, pour la MIRES (mission interministérielle recherche et enseignement supérieur), un budget de 27,9 milliards d’euros, en augmentation de 500 millions (M€) par rapport à la loi de finances initiale de 2018. Cette augmentation de 1,8% correspond tout juste à la croissance prévue en 2019.Il ne reste, si on en déduit l’inflation prévue au minimum à 1,3%, que 144 M€ de plus, soit une goutte d’eau ! Le budget de la MIRES continue donc à stagner par rapport au produit intérieur brut (PIB). Ce n’est pas ainsi que le budget de la recherche et développement (R&D) atteindra l’objectif des 3% du PIB, dont 1% pour la recherche publique et 2% pour l’enseignement supérieur.


Le 23 octobre 2018, une délégation du syndicat FORCE OUVRIÈRE a été reçue par la Direction du CNOUS dans le cadre des échanges autour de la fonctionnarisation des Personnels Ouvriers et de la revalorisation des grilles PO DAPOOUS.

Une nouvelle fois, FO a eu confirmation d’un certain nombre de reculs induits par ce changement de statut pour les droits des agents (reculs bien réels qui n’apparaissent pas ou peu dans le Guide « Devenir fonctionnaire » diffusé par le CNOUS).